— La cérémonie du henné — 1 er partie

La cérémonie du henné fait partie intégrante de la tradition orientale et du déroulé des mariages au Maghreb. Elle tire ses origines de la culture méditerranéenne et s’étend dans les pays musulmans. La cérémonie du henné est aussi présente dans la culture africaine et dans certains pays d’Asie.

Mais qu’est ce que la cérémonie du henné?
On ne peut pas parler de cette cérémonie sans s’intéresser tout d’abord au henné, élément principal de ce rite.
Le henné est avant tout un arbuste duquel on tire un colorant obtenu à partir de ses feuilles séchées.
Dans la culture arabo-musulmane, ce colorant appelé lui aussi henné va servir à embellir les mains et les pieds de la future mariée. Le jour de ce cérémonie porte d’ailleurs un nom dérivé de cette coloration puisque ce jour est traditionnellement appelé « henna », un terme tiré de l’hébreu « hen » signifiant « trouver grâce ».

La cérémonie du henné fait partie intégrante de la culture musulmane bien qu’elle ne porte pas à proprement parler de symbolisme religieux. En effet, elle revêt d’un caractère plus traditionnel que spirituel et cette tradition connait de nombreuses différences dans les régions du monde.

Généralement, la cérémonie du henné se déroule au maximum sept jours avant le mariage ,quelques jours avant ou la veille. Le henné symbolise l’alliance, mais aussi la bénédiction ou la chance apportée à l’union. La nuit du henné a pour but d’éloigner le mauvais œil et d’entourer le mariage à venir de joie et de réussite.
La cérémonie va également changer le statut de la jeune femme en la faisant passer de fiancée à épouse et constitue ainsi à ce qu’on peut appeler communément un enterrement de jeune filles à l’orientale.